pitchy white logo
BlogMarketingComment intégrer la vidéo à votre stratégie commerciale ?

Comment intégrer la vidéo à votre stratégie commerciale ?

Comment intégrer la vidéo à votre stratégie commerciale ?

La démocratisation des technologies vidéo (hardware et software) et la baisse du coût des écrans ont concouru à introduire la vidéo de démonstration ou le tutoriel au sein des linéaires de la grande distribution, des showrooms et des allées de points de vente. L'objectif ? Améliorer l'expérience client en diffusant de l'information à valeur ajoutée.

La statistique a plusieurs fois fait le tour de la Toile. Si une image vaut mille mots, une vidéo d’une minute, elle, en vaut 1,8 million. Le message, semble-t-il, est passé outre Atlantique où 25% des marketeurs US produisent plus de 30 vidéos par mois [1]. Un pays où la vidéo est rentrée dans les moeurs en termes de stratégie commerciale.

En présentation chez votre client, sur un salon professionnel ou en PLV (publicité sur lieu de vente), la vidéo répond à de nombreuses exigences de toute stratégie commerciale et marketing. Celle, d’abord, de capter l’attention et de délivrer un message clair et impactant. Nul autre support de présentation ne rivalise aujourd’hui avec la vidéo sur ce sujet.

Ce média présente ensuite d’autres atouts, comme ceux de générer de l’engagement et de la confiance dans le produit ou le service mis en avant. Florilège des cas d’usages vidéo à envisager dans votre stratégie commerciale.

La PLV vidéo pour déclencher l’acte d’achat par la démonstration

L’objectif de la PLV vidéo ? Améliorer l’expérience client en diffusant de l’information à valeur ajoutée, tel du contenu promotionnel spécifique aux linéaires, la présentation d’un nouveau produit ou simplement la mise en place d’un nouveau service client. Surtout, il s’agit de déclencher l’acte d’achat. Le fonctionnement ou l’efficacité d’un produit prennent vie avec la PLV Vidéo.

Il s’agit de déclencher l’acte d’achat

La vidéo trouve donc son utilité en tant que preuve du produit et de sa valeur. C’est une des raisons qui expliquent notamment pourquoi la PLV vidéo a d’abord été l’apanage du monde du bricolage et de l’entretien notamment pour les produits récents et innovants. Cet argument explique aussi le succès des vidéos du type « How to » dans l’univers IT.

La vidéo commerciale comme média incontournable d’évocation

Outre cette qualité de démonstration, la vidéo possède la force d’évocation et de projection qui se prêtent particulièrement aux secteurs du voyage, de l’immobilier ou du luxe. Dit autrement, c’est l’effet « Waouh ! » que seule la vidéo permet. Exemple dans l’immobilier et en particulier pour un programme VEFA [2].

Un programme VEFA est un produit immobilier sur lequel il est difficile de convaincre. L’utilisation de la vidéo est le média idéal pour convaincre des potentiels acquéreurs grâce à une présentation claire des atouts du programme immobilier. Chaque atout est transformé en une séquence d’une à deux minutes. Un briefing vidéo vaut mieux qu’une longue déballe commerciale. D’autant que les présentations 3D, qui permettent une immersion dans le produit, peuvent être aujourd’hui intégrées facilement dans des formats vidéo.

Comment communiquer en vidéo dans un point de vente ?

Comme tout support marketing, la vidéo répond à un objectif clair et identifié. Pour la vidéo, le piège à éviter est celui de vouloir tout dire. Raconter votre entreprise, son ADN, la proposition de valeur de votre produit, votre week-end avec la belle famille… L’objectif stratégique de vos vidéos ne doit donc pas se diluer dans votre identité de marque.

66% des Français se sentent donc plus proches d’une marque qui communique en magasin

Une étude Harris Interactive [3] soutient d’ailleurs cet argument. 66% des Français se sentent donc plus proches d’une marque qui communique en magasin. Et l’accroche se fera d’autant plus si l’annonceur est créatif et non corporate d’après cette même étude. La vidéo est par conséquent le format idoine pour les fiches produits et promotions en point de vente. D’autant que la digitalisation des points de vente et l’insertion de contenus vidéos complètent le trio de tête des dispositifs commerciaux les plus efficaces.[4]

L’avenir de la PLV vidéo : la reconnaissance faciale et le contenu vidéo personnalisé

La vidéo se plie volontiers aux pratiques innovantes. TC Group Solution a ainsi développé une nouvelle génération de PLV vidéo dans le secteur de la cosmétique et de l’optique qui inclut une caméra pour de la reconnaissance faciale.

La technologie de reconnaissance permet d’identifier le genre, la tranche d’âge et la satisfaction des personnes qui regardent la PLV et de pousser du contenu vidéo en conséquence. Une façon de comprendre rapidement l’accueil du produit et la perception d’un produit et de pousser du contenu vidéo et promotionnel adapté. Une technologie qui se chiffre selon ses concepteurs à 1500 euros max.

La vidéo, l’outil de l’omnicanalité

Enfin, la vidéo demeure le média qui s’inscrit le plus facilement dans une stratégie à 360°.

Cas pratique avec L’Oréal et plus précisément Biotherm qui allie digital et vidéo avec les points physiques et dématérialisés. Du « phygital » quoi… Pour le lancement de son premier parfum pour hommes, Biotherm a décidé d’innover. L’idée? Enrichir l’expérience client par du marketing vidéo et interactif.

Le principe ? Dupliquer les contenus vidéos pour enrichir l’expérience client sur le site, les réseaux sociaux et les points de vente physiques. Cette communication vidéo à 360° permet d’inclure de l’interactivité dans l’expérience client. Un quizz complète la vidéo sur les réseaux sociaux. Et un jeu concours clôt l’expérience dans les points de vente.

A la fin de l’expérience, le participant découvre également qu’il a été filmé. Il peut visionner sur l’écran sa vidéo qu’il peut instantanément partager sur Facebook. Preuve que la vidéo de présentation, qu’elle soit incorporée à de la PLV ou présentée à un client lors d’un salon, permet un ROI et de mettre en place des indicateurs prospects… A condition de l’inclure habilement dans votre stratégie commerciale.

[1] Enquête Wibbitz 2018 sur les pratiques vidéo dans les services marketing

[2] VEFA : vente en l’état futur d’achèvement

[3] Baromètre Harris Interactive 2017 pour POPAI, association des professionnels du marketing

[4] Baromètre Harris Interactive 2017 pour POPAI, association des professionnels du marketing

Alexandre Leclère
Alexandre Leclère
Chief Marketing Officer
Informations
Date de création 10/10/2018
aleclere@pitchy.fr

Ressources

Articles populaires